~ LES TERRES PERDUES ~

Qui montera sur le trône de fer...?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un humain et une élémentaliste ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Un humain et une élémentaliste ?    Jeu 14 Mar - 1:16

M'étant endormi directement a mon retour dans ma chambre, je fis un rêve un peu étrange. Enfin même plus qu'étrange, j'étais dans mon lit et a mon réveille je vis Kei allonger sur moi, elle semblait être dans son état comme la fois dernière ou elle était brûlante, le reste était flou, mais certain passage me disait que j'avais pas rêvé qu'on prend une tasse de thé tranquillement dans ma chambre. Je mis ma main sur mon visage pour me retiré de la tête ses pensés flou et impure. Je fixe maintenant mon réveille, pour voir quels heure il est, mais a ma grande surprise je n'avais pas beaucoup dormir, il n'étais que 8h30 j'avais largement le temps avant le rendez-vous avec Kei, le mot rendez-vous était un peu bizarre a prononcé quand il s’agissait de Kei, encore une preuve qu'elle n'est pas une fille comme les autres. Enfin bon, je décide de sortir du lit et de me préparé tranquillement, une tasse de chocolat chaud avec des pains au lait, une bonne douche puis choisir quels vêtements mettre, devrais-je mettre la tenue de l'institue ou une tenue normal ? Apres une réflexion hâtive je hôte rapidement pour la tenue normal, la cravate était l'objet qu'avait fait tranché le choix de la tenue. Donc pour faire simple un jean qu'étais blanc/gris, une chemise blanche, une veste peu épaisse et des chaussure noir banal. (Un peu comme sur la photo).
Une fois les préparatif fini je sors avec le sourire et la bonne humeur, je croise même un surveillant qui me demande pourquoi je me balade sans ma tenue, un certain Isaac. Mais après explication le surveillant me laisse repartir tranquillement vers la sortie de l'académie. Pour une fois j'ai croisé un surveillant pas trop stupide et plutôt sympathique. Une fois arrivé sur le lieu du rendez-vous je m'aperçois que j'ai deux heure d'avance, j'étais a ce point pressé ? Qui sait, je décide de me balader un peu puis de regagner la taverne la plus proche, en chemin je croise une petit garçon en pleure, un peu intrigué du pourquoi et du comment je m'approche de lui et je lui demande pourquoi il pleure. Le petit garçon tente de me répondre en sanglot, mais en vingt, j'avais légèrement compris qui avait perdu sa mère de vue et qui s'était retrouver seul. Mais je ne pense pas avoir besoin de l'aidé car un couple se dirige vers nous en courant pour saisir le jeune homme. La mère un peu furieuse qu'il est fait une peur bleue et le père qui laisse un soupir de soulagement s’échapper de sa bouche.
Finalement je passe le temps dans la taverne du coin, l'ambiance était plus chaleureuse, des artisans qui prennent leur pause du matin autour d'une bonne boisons chaude, les serveuse qui prépare les tables pour le service du midi et le chef qui commence a faire fonctionner sa cuisine, tout cela voulait dire qu'il était bientôt l'heure. Je décide donc de me dirigé vers l'emplacement que j'avais dis a Kei pour ce rejoindre. Il était 11h19, Kei ne semblait pas être la, ou je ne l'avais pas remarquer, la grande place était un peu occupé par les gens, mais pas assez pour ne pas voir Kei s'il elle était dans le coin, j'attend tranquillement en regardant le ciel bleue, une bonne journée semble s'annoncé aujourd'hui semble-il.

Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Jeu 14 Mar - 16:58

Le silence était tombé dans la chambre du jeune homme. La demoiselle, elle, était toujours cachée sous la couverture. La gêne de cette dernière s'évanouissait peu à peu. Après un long moment de calme, le brun proposa quelque chose:

"Que dirais-tu de demain 11h30 dans l'une des rues bien fréquenté de Valkar ? On irait mangé un morceau puis on pourra ce balader."

L'élémental sortit enfin la tête de sa cachette et acquiesçât avec un sourire. L'idée banale, simple mais efficace. Ce pseudo rendez vous serait une bonne occasion pour apprendre à le connaitre mieux. Elle sortit du lit de l'étudiant et ils prirent tout les deux la direction de sa chambre. Lors du trajet, le silence régnait. Seul le bruit de leurs pas sur le carrelage froid se faisait entendre. Les couloirs étaient déserts et intimidants. Larges, longs et de plus de 3/4 mètres. Le cadre ne lui plaisait pas tellement. Aussi, elle se rapprocha un peu du brun. Une fois arrivée à sa chambre, elle ouvrit la porte et entra. Le jeune homme resta sur le pas de la porte. Kei se retourna. Elle voulait le remercier encore une fois pour l'avoir "sauvé" mais il ne lui en laissa pas le temps. A peine son visage s'était il retourné vers lui que ses lèvres s'étaient déposées une nouvelle fois sur les siennes. Ça commençait à devenir une habitude ça aussi! Le contact ne dura qu'une fraction de seconde. Un sourire peigna le visage du jeune homme. Un sourire satisfait, heureux. Elle avait une nouvelle fois les joues un peu rouges. Il lui souhaita bonne nuit avant de reprendre la route de sa chambre. Avant de regarder s'éloigner et de refermer la porte à clé, elle lui souhaita, timidement:

- "Bonne nuit à toi aussi.. Kaen.."

Maintenant seule, l'élémental regarda rapidement sa chambre avant de s'allonger sur son lit. Elle aurait aimé qu'il reste avec elle cette nuit. Elle se serait sentit plus en sécurité.. Mais bon, elle n'avait pas osé. La jeune fille ferma les yeux et s'endormit assez rapidement. Une nuit sans rêve et un réveil au alentour de dix heures. Ce fut les rayons du soleil qui la sortirent du sommeil. Ouvrant les yeux, elle les frotta puis s'étira en baillant comme l'aurait fait un chat. Elle se leva et partit dans la salle de bain pour prendre une bonne douche froide. Rien de telle pour la réveiller et apaiser ses plaies de la veille. L'étudiante avait légèrement grimacé au contact de l'eau sur sa peau meurtrie mais la douleur passa bien vite. Après s'être savonnée et lavée elle sortit de la douche et s'habilla, brossa ses dents et se coiffa rapidement. Il était 10h30. Dans une heure, elle devait être sur la place de Valkar pour voir Kaen. La demoiselle était assez contente de passer la journée avec lui et avait un peu hâte, il fallait l'avouer.

L'étudiante sortit de sa chambre et se dirigea vers la cafétéria pour prendre un petit déjeuné rapide: un pain au chocolat fut suffisant. Les couloirs étaient un peu plus occupés que la veille et certains élèves se retournaient vers elle. Elle soupira puis elle quitta l'académie pour se rendre au lieu de rendez vous. Comme elle avait encore une vingtaine de minutes devant elle, elle décida de s'y rendre à pied. Autant ne pas se faire trop remarquer. La grande place du village était à présent en vue. Encore un peu et Kei pourrait revoir le brun. Elle était assez impatiente de voir comment allait se dérouler cette journée. Surtout que, théoriquement, rien ne viendrait les perturbés. A moins d'être vraiment malchanceux..

Le lieu central de Valkar était, étrangement, pas très occupé en ce samedi matin. Quelques couples seuls ou avec leurs enfants se baladaient. Peut être que tout les gens étaient déjà à table. Après tout, l'heure s'y prêtait bien. L'élémental aperçu très facilement la tignasse noire de son compagnon, vu le peu de personnes présentes, et surtout qu'il était le seul non accompagné pour le moment. Par chance il était de dos. Avec un sourire malicieux, elle s'approcha tel un félin sur sa proie. Juste derrière lui et pour le surprendre, elle souffla sur son cou avant de dire:

- "Coucou. J'espère ne pas t'avoir trop fait attendre."

Il se retourna et vit la demoiselle habillée d'une petite robe blanche couverte d'une longue veste de couleur vert pomme. Ses chaussures étaient de simple convers couleur jeans. Et bien entendu, elle avait pensé à mettre un short sous sa tenue assez féminine. On ne sait jamais ce qui pouvait arriver avec lui..

Spoiler:
 

Quant à la tenue du jeune homme, elle était simple, décontracté, loin de la tenue stricte de l'Institut. Et surtout, il portait ça à merveille. Plongeant ses prunelles dorées dans les siennes, elle l'interrogea sur le programme de la journée:

- "Qu'est ce qu'on fait ? "

La jeune fille se balançait joyeusement, les mains derrière le dos et légèrement penché vers l'avant. Un sourire gai égayé justement son visage en attendant la réponse du brun. Cette journée promettait d'être intéressante!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Ven 15 Mar - 2:28

J'attendais tranquillement la venu de la demoiselle, quand quelque chose me donna un frisson sur tout le corps. Je me retourne puis j'entend la voix de la personne que j'attendais. Ce petit souffle fraie m'avait surpris et je ne sais pour quels raison j'avais sentie mes joues devenir légèrement rouge.

- "Coucou. J'espère ne pas t'avoir trop fait attendre."

- Salut Kei, tu es mignonne dans cette robe, sa change de la tenue de la Zenshi. Ou celle du casino Dis-je a voix basse pour la dernière tenue. Non j'ai pas trop attendu ça va.

La réponse que j'aurais du dire était "Je viens juste d'arriver", mais je trouve cela trop cliché, même flippant dans un sens. La tenue de Kei était plutôt intéressante, une belle robe blanche avec une veste, mais un détail retenu mon attention. Puis elle demande quels est le programme maintenant. Je décide d'enchaîné la réponse a sa question et ce qui a retenu mon attention.

- "Qu'est ce qu'on fait ? "

- J'ai prévue qu'on allait tranquillement dans le restaurent la-bas. Dis-je en montrant du doigt le bâtiment en question.

Le restaurent en question n'était pas un grand restaurent, mais la qualité était du même niveau, puis l'ambiance était plus chaleureuse. J'invite Kei a avance en première, honneur au dame comme on dit, une fois devant je met ma main sur son épaule puis je lui chuchote a l'oreille.

- Le short ne va pas du tout avec ce genre de robe.

Puis d'un air naturelle je continue de marché a ses côté en direction du restaurent. Une fois dedans, une charmante serveuse viens nous accueillir pour nous indiqué notre table et pour passé commande. Une fois assis l'un devant l'autre le choix de la commande doit être faite, je demande un plat banal, une de curry, puis je détourne mon regarde la serveuse pour regarder Kei pour savoir quels sera son choix. Une fois son choix effectué et le temps que les commandes n'arrive je décide de posé quelque question a ma partenaire en face de moi.

- Alors Kei, nous voila seul et personne ne peut nous dérangé ''cette fois-ci'', donc qu'est que la Zenshi Institue va t'apporter ?

Naturellement on ne venait pas dans cette école sans avoir aucune idée du pourquoi on est dedans. Pour ma part je cherche a devenir enseignant dans cette institues, même si le chemin est encore long, je n'ai pas changé de futur vocation. Un serveur viens nous apporter nos plat qu'on avait demander, le service est rapide en tout cas, je prend une première bouché en attendant la réponse de la demoiselle. Une chose est sûr, le curry est bien épicer comme je l'aime, je pense pas que Kei aimerais les gout fort comme celui la, mais je ne la connais pas du tout, je suis justement ici pour mieux la connaitre.



Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Ven 15 Mar - 12:20

Son souffle contre son cou l'avait fait frissonné. Elle était fière d'avoir provoqué cette réaction au jeune homme. Elle le salua et lui demanda si il n'avait pas trop attendu. Il n'avait pas intérêt à lui dire que si puisque l'étudiante était à l'heure! Sa réponse ne fit pas attendre:

"Salut Kei, tu es mignonne dans cette robe, sa change de la tenue de la Zenshi. Ou celle du casino. Non j'ai pas trop attendu ça va."

Elle rougit un peu au compliment du brun même si celui ci était plutôt modéré. Véridique peut être mais bon. C'était au goût de chacun. Elle ne se trouvait pas particulièrement mignonne dans cette tenue. Cette dernière restait classique. Par contre, la partie sur l'attente sonnait un peu faux à son goût mais elle n'y prêta pas spécialement attention. En se balançant de droite à gauche, toute guillerette, légèrement penchée en avant, Kei l'interrogea sur le programme de la journée. Sans silence, il répondit de suite:

"J'ai prévue qu'on allait tranquillement dans le restaurent la-bas"

Un restau ? Quoi de plus classique! Et pourtant l'heure s'y prêtait clairement. Il l'avait pointé du doigt et l'élémental s'était tourné vers cette direction. La façade du dit restaurant était simple mais avec un certain charme. Le jeune homme l'invita à mener la marche, ce qu'elle fit. A peine avait elle fait quelques pas qu'il glissa sa main sur son épaule pour lui murmurer quelques chose à l'oreille:

"Le short ne va pas du tout avec ce genre de robe."

La position qu'ils avaient à ce moment était assez proche de celle que pourrait avoir un couple normal. En tournant la tête vers lui, elle lui tira ouvertement la langue d'un air malicieux.

- "M'en fout! Et pis c'est plus pratique et confortable."

A ces mots, elle se dégagea de l'emprise du brun et accéléra le pas plus pour le taquiner qu'énervée.

Ils entrèrent dans le restaurant et une serveuse vient les accueillir puis les guider jusqu'à leur table. Ils s'installèrent l'un en face de l'autre. Comme un jour de St Valentin. Deux menus étaient déposés sur la table. Elle en saisit un et regarda rapidement la carte: du curry, du boeuf bourguignon, du cassoulet .. Les plats principaux ne l'inspiraient pas des masses. Par contre les glaces. Elle s'en lécha d'avance les babines! L'étudiante finit cependant par porter son choix sur quelques de léger, soit le boeuf bourguignon, dans l'attente du dessert. La serveuse partit avec leur commande. Maintenant "seuls" et les yeux dans les yeux qu'il l'interrogea:

"Alors Kei, nous voila seul et personne ne peut nous dérangé ''cette fois-ci'', donc qu'est que la Zenshi Institue va t'apporter ?"

Alors qu'elle réfléchissait à sa réponse, les plats arrivèrent. Ils étaient rapides ici! Le jeune homme prit une bouchée du curry qu'il avait commandé. Il sembla apprécié en tout cas. Que voulait elle lui répondre.. Elle était venue à l'Institut pour connaitre de nouvelles personnes qui seraient un peu comme elle dans un premier temps et apprendre à se contrôler dans un second. Elle ne pouvait pas lui parler de la deuxième partie, ne souhaitant pas l’effrayer. En pleine réflexion, elle jouait avec ses carottes. Elle prit une bouchée avant de répondre:

- "Bah... Je voulais voir d'autres têtes, connaitre d'autres personnes. Tu dois te douter que je ne suis pas originaire de Valkar."

Elle retourna la question à son camarade, alors qu'elle reprenait quelques bouchées de son plat, qui lui répondit simplement qu'il souhaitait devenir prof. Un professeur avec une telle réputation promettait. Vraiment. A cette idée, un sourire apparut sur son visage. L'ambiance calme et chaleureuse était propice aux questionnements. Une fois son plat terminé, l'élémental appela la serveuse pour avoir son dessert tant attendu! Toujours dans le classique, elle opta pour une dame blanche. Quant au brun, il sembla hésiter sur son choix. Si rien ne le tentait elle était d'accord pour partager avec lui.

A son tour de poser une question maintenant! En attendant son dessert elle demanda au jeune homme qui l'accompagnait:

- "Parles moi un peu de toi. D'où tu viens ? Qu'est ce que t'as avant de venir à l'Institut?"

La glace arriva enfin! La serveuse posa le dessert sur la table et à peine un peu éloigné, que l'élémental gouta. Trop bon! Glace au chocolat, vanille avec un coulis de chocolat chaud. Elle adorait. Elle tendit ensuite la cuillère pleine de glace au brun en souriant:

- "Tu veux goûter?"

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Ven 15 Mar - 15:21

- "M'en fout! Et pis c'est plus pratique et confortable." Dit-elle.

Une fois dans le restaurent et les plat sur la table une conversation banal avec des questions de gauche a droite s'échange pendant qu'on déguste le plat principale. Kei répondit a ma question que je lui avait posé au sujet de l'académie et de ses projets.

- "Bah... Je voulais voir d'autres têtes, connaitre d'autres personnes. Tu dois te douter que je ne suis pas originaire de Valkar."

- J'imagine, tu serais de Kanilia ? Pour une élémentaliste de glace sa ne serait pas étonnant.

Une fois nos plat fini, on pouvait voir l'impatience de Kei de passer au douceur sucré et froide, son choix fut rapide, pour ma part je pris une mousse au chocolat faite maison, le choix banal mais qui ne doit pas décevoir. Puis une fois les douceurs sur la table Kei posa une question a son tour.

- "Parles moi un peu de toi. D'où tu viens ? Qu'est ce que t'as avant de venir à l'Institut?"

- Je suis originaire de Valkar.

Laissant une légère hésitation avant de réponse a la deuxième question je pris un ton naturelle.

- J'aidais mes parents dans leur travaux quotidiens.

Laissant pendouiller la cuillère devant moi, Kei me demande si je veux goûté a sa glace, le sourire au lèvres j'accepte, je tend la bouche et Kei viens placé la cuillère directement dans ma bouche. Cette scène était un peu spécial, vu de l'extérieure n'importe qui peut croire a un éventuelle couple. J'invite a mon tour a Kei de ce laisser tenter par la mousse au chocolat maison.
Une fois le repas fini, je demandes la note, naturellement la note est pour moi. Je regarde Kei avec la note en main.

- C'est moi qui offre.

Puis une fois payée nous revoila dehors, cette fois la foule était présente, la plupart était des couples de tout âges, disons que c'est un coin assez réputé pour avoir une bonne ambiance. Enfin dehors, l'air fraie viens se logé dans nos narine, le ventre satisfait rien ne pouvait gâcher cette journée, ou presque. Nous voila dans le château du seigneur de Valkar, il est possible de le visité en journée. Une fois dedans Kei et moi-même ressemblons a n'importe qui en visite dans se château, quand une femme étrange dans une combinaison moulante ce déplace a une vitesse plutôt incroyable, puis les gardes qui lui cour après. Puis la jeune femme passe quelque chose a Kei qui se retrouve avec un objet de valeur du château. Une troupe de garde continue a poursuive la jeune femme et le second s'arrête devant nous et semble nous confondre avec quelqu'un.


- Halte voleurs !

Nous des voleurs ? On était venu pour un peu de paix, la chance ce moque-t-elle de nous ? Je regarde Kei a savoir comment ce sortir de ce pétrin, mais aucune issue. Kei lâche lentement l'objet en question comme l'ordonne le garde, puis quand je vis une ouverture je pris Kei par les hanche pour la soulevé et m'enfuir aussi vite que je le pouvais. Une fois les garde semé dans le château je regarde ma partenaire.

- Aujourd'hui on est des voleurs Kei. Dis-je avec une voix ironique.

J'avais remarquer quelque chose, je n'avais pas encore posé mes levres sur les siennes depuis le début de la journée. Étrange non ? Ou pas.


Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Ven 15 Mar - 18:07

"J'imagine, tu serais de Kanilia ? Pour une élémentaliste de glace sa ne serait pas étonnant."

Il avait vu juste mais ce n'était pas très très compliqué à deviner. Elle acquiesçât donc. Les desserts commençaient à se faire attendre vraiment! Le brun avait opté pour une mousse au chocolat. Ça avait l'air bon aussi! Tellement pressée de manger la douceur froide, la demoiselle ne résista pas à interroger le jeune homme. D'où il venait et ce qu'il faisait avant de venir à l'Institut.

"Je suis originaire de Valkar." et après un temps de réflexion il répondit à la suite "J'aidais mes parents dans leur travaux quotidiens."

Il devait donc connaitre la ville comme sa poche. C'était une bonne chose. Il aidait ses parents ? Elle mourrait d'envie de l'interroger un peu plus sur ses parents. C'était eux qui lui avait donné ses épées si précieuses si elle se souvenait bien. Mais les desserts étaient enfin là! Ni une ni deux elle l'entama, ne résistant plus. Le brun aussi fit de même. Il laissa même pendouiller sa cuillère après quelques bouchées. Kei lui proposa gentiment de gouter la sienne en lui tendant sa cuillère rempli. C'est avec un sourire qu'il accepta. Il tendit donc la bouche et elle plaça le mets dans cette dernière. A voir et à vivre, le rendu de la scène était étrange. Ça faisait tout bonnement, couple.. A son tour l'étudiant invita sa compagne à en faire de même. Ce qu'elle fit avec plaisir. Gourmande et curieuse comme elle est! L'élémental approcha donc sa bouche de la cuillère et n'en fit qu'une bouchée. Comme elle l'avait imaginé, la mousse au chocolat était délicieuse aussi. Ce restau était vraiment bien. Il faudrait qu'elle retienne le nom.

Une fois qu'ils eurent tout les deux terminés, le jeune homme demanda la note et se proposa pour régler le tout. N'ayant pas eut de mot à dire, elle le laissa faire. Si il voulait faire l'homme galant c'était son choix. Ça changeait de son comportement de brute habituel. Ils sortirent dehors. Le cadre n'était plus vraiment comparable à ce qu'il était auparavant. La foule était de sortie. Et notamment les couples. Le soleil était vraiment facteur de promenade par ici. La brise printanière souleva ses cheveux fins apportant un peu de fraicheur. Rien n'était plus agréable que ça. A part peut être le froid des glaciers en plein hiver.

La suite du programme qu'avait prévu son compagnon était la visite du château de Valkar. Était ce la maison de Grey, celui qu'elle avait rencontré à Kanilia ? Elle n'en avait pas la moindre idée.. Bref une fois dans la demeure, les deux étudiants ressemblaient à de simples visiteurs ou même des touristes. La demoiselle regardait les tableaux qui ornaient les murs bien que certains lui étaient incompréhensibles. On ne lui avait jamais appris à apprécier des œuvres d'arts. L'agitation se faisait sentir dans le couloir où ils se trouvaient. Une femme dans une drôle de tenue passa droit devant eux et déposa quelque chose dans ses bras. Incrédule, elle regarda l'objet en question. Ça semblait avoir de la valeur... Une partie des gardes qui courrait après la voleuse s'arrêtèrent devant eux alors que les autres continuaient.

- "Haltes voleurs!"

Des voleurs ?! Où ça ?! Elle tourna la tête à droite et à gauche cherchant un potentiel voleur autre que les deux adolescents. Eux ?! Des voleurs! C'était pas possible ça! Partout où ils allaient, ils causaient des problèmes ou quoi ?!! Une malédiction devait planer sur eux.. Elle retient un soupire puis obéit aux gardes en déposant l'objet au sol. Le garde s'approcha d'eux. Tout d'un coup Kaen la saisit par les hanches et la souleva pour la placer sur son épaule comme si elle était un sac de pomme de terre. Puis il se mit à courir. L'élémental frappa le dos du brun avec ses petits poings:

- "Arrêtes Kaen! Poses moi!"

Le jeune homme obéit mais uniquement lorsqu'il le décida. C'est à dire lorsque il avait semé les gardes. Il la regarda en prononçant d'une voix d'où l'amusement était facilement détectable:

"Aujourd'hui on est des voleurs Kei."

- "Tss.. T'es vraiment qu'un idiot! Tu ne nous aurais pas fait nous enfuir justement comme des voleurs on serait pas considéré comme tels!"

Avant de prononcer cette phrase, elle avait détourné son regard de celui du jeune homme. La fuite n'était pas la solution. Au contraire ça prouvait que l'on été coupable.. Ils n'avaient déjà pas de chance en temps normal mais si en plus Kaen en rajoutait dans ce sens... Ils risquaient encore d'être recherché. Elle soupira ouvertement cette fois ci. La brise soufflait toujours et le bruit qu'elle portait indiqua à l'élémental que les gardes n'avait pas encore lâché l'affaire. Elle attrapa Kaen par la main et le força ainsi à la suivre. Il fallait trouver, une nouvelle fois, un endroit pour se cacher. Ils étaient toujours dans l'enceinte du château mais à l'extérieur. Heureusement qu'elle avait prévu le short sous la robe sinon elle aurait eu beaucoup moins d'aisance à courir. Au loin, dans les jardins princier, la jeune femme distingua ce que l'on pourrait assimiler à un labyrinthe. Sans réfléchir, elle les dirigea à l'intérieur de celui ci. Si les gardes venaient à les suivre, ils seraient autant défavorisés qu'eux.

Les allées étaient étroites parce que les végétaux ne semblait pas être entretenus. Il fallait donc avancer en file indienne et l'avancée était difficile. L'atmosphère du labyrinthe était étrange et étouffante à la fois. Un ressenti de magie n'étonnerait pas l'élémental. D'ailleurs, c'est elle qui menait pour le moment en ayant toujours la main de Kaen dans la sienne qu'elle serra un peu plus fortement. Pas par peur. Enfin peut être que si un peu. Elle les dirigeait sans savoir trop où aller.. Un coup à droite puis un coup à gauche puis à nouveau à droite. Un cul de sac. Demi tour. Sa joue gauche fut écorchée lors du changement des rôles à cause des branches qui dépassaient. C'était son compagnon qui dirigeait cette fois.. Franchement, se jeter la dedans n'était pas l'une de ses plus brillantes idées qu'elle ait eu..

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Dim 17 Mar - 10:26

Une fois la demoiselle posé au sol, elle dit.

- "Tss.. T'es vraiment qu'un idiot! Tu ne nous aurais pas fait nous enfuir justement comme des voleurs on serait pas considéré comme tels!"

- Je n'avais pas envie de passer la journée dans leur prison attendre qu'on nous dit qu'on est pas coupable si tu veux mon avis, quand ils vont le découvrir, on sera tranquille.

Suite a cette échange, elle pris ma main pour me dirigé, elle voulait choisir la destination pour une fois. Elle semblait vouloir trouvé un lieux ou les garde aurait autant de chance que nous de ce perdre, et son choix c'est reporté vers un labyrinthe un peu étrange, a peine dedans une présence étrange était présente dedans. C'était vraiment flippant comme endroit. Apres avoir avancé a gauche, puis a droite, de nouveau a gauche puis être tombé dans un cul de sac. Kei semble vouloir que je prenne la tête de la marche, son visage ce fais éraflé au passage.

- N'abîme pas ton beau visage Kei. Dis-je d'une voix sérieuse.

Bon j'avais envie de sortir de la, mais avancé n'aide pas beaucoup. Je dis a Kei de reculé légèrement, puis je dégaine mes deux épée de leur fourreaux. Puis je mis une multitude de coup sur les plante pour pouvoir passé par l'endroit que je souhaite, mais malheureusement comme la présence de cette endroit m'avait fais sentir que cela n'allais pas marché les buisson ce reforme a une vitesse incroyable et nous revoilà au point de départ. Je range mes deux épée vu que cela ne fonctionne pas. Donc la seul solution est de marché, a gauche puis a droite, un long chemin en ligne droite puis encore a gauche, puis un cul de sac... Je pense qu'on était vraiment embêté la, je décide de me retournée pour faire demi-tour quand je trébuche sur une racine, attend elle n'étais pas la quand je suis arrivé, la racine avait entouré mon pied volontairement pour me faire tombé ? C'est quoi cet endroit bizarre, enfin bon, dans ma chute j’entraîne Kei, j'avais fermé les yeux en espèrent ne pas l'écrasé totalement. Puis je sentie quelque chose de doux au niveau de ma main droite, j'ouvre les yeux pour voir ce quels touche puis quand je vu la chose en question je tourne légèrement la tête dans la discrétion de Kei, un gros cliché, mais ma main était bien posé sur sa poitrine. Nous étions dans notre ''position'' favorite, j'étais a quatre patte et Kei en-dessous de moi, nul besoin de dire les détaille la scène était déjà arrivé deux fois, trois avec celle-ci. Je fais glissé ma main qui ce trouve sur sa poitrine pour m'appuyer contre le sol et non contre celle-ci puis je regarde Kei dans les yeux.

- Kei, ça va ? Dis-je un peu gêné.

Qui sait genre de réaction la petite Kei allait avoir, elle m'avait surpris plus d'une fois après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Dim 17 Mar - 13:07

Il n'avait pas eu l'envie de passer le reste de la journée en prison? Rien n'aurait prouvé que ça se serait déroulé ainsi. Ils étaient innocent après tout. Ils auraient été relâchés rapidement normalement. Ils avaient une vision différente la dessus.

Les gardes n'avaient pas lâché l'affaire. Kei avait pris la main du brun et l'avait entrainé dans un labyrinthe. Les poursuivants ne les trouveraient pas facilement ainsi. C'est elle qui menait l'avancée puisque les passages étaient très étroits. Les buissons devaient être fait par la magie. Du moins, c'est ce à quoi elle pensait et ce qu'elle ressentait en ce moment. Serrant un peu plus fort la main de son compagnon, la jeune femme les fit aller à droite, puis à gauche, puis de nouveau à droite avant de tomber sur un cul de sac. Ils échangèrent les rôles. Dans ce changement, sa joue fut écorchée par les branches d'un buisson mal taillé. Kaen sembla le remarquer puisqu'il dit sérieusement:

"N'abîme pas ton beau visage Kei."

Comme si elle avait fait exprès de se blesser! Elle tut cette remarque. Vu le sérieux de sa voix il semblait, quand même s'inquiéter pour elle. Cette dernière essuya le sang qui coulait de sa mini plaie de son index avant de le porter à sa bouche. Elle gela ensuite le sang qui voulait encore sortir. L’égratignure était ainsi cicatrisé d'une certaine manière. Le brun lui demanda de reculer un peu, ce qu'elle fit comme elle put vu le peu de distance qui les séparait du cul de sac. Il dégaina ses deux épées et s'épuisa contre les buissons qui se reformèrent quasiment aussitôt.. Les végétaux, qui les entouraient étaient bien l’œuvre de magie.. Ils n'étaient pas près de sortir d'ici. Résigné, le brun rangea ses armes et prit la tête. C'est en silence qu'elle le suivit: d'abord à gauche puis à droite avant d'emprunter une longue ligne droite. Un nouveau tournant à gauche et encore une fois un cul de sac. Elle s'en voulait de les avoir emmener ici.. Piégés dans un labyrinthe commandé par magie. Soupirant, l'étudiante s'apprêta à faire demi tour pour prendre à son tour la tête, lorsque Kaen tomba littéralement sur elle. Dans leurs chute elle laissa échapper un petit cri de surprise.

Couchée sur le dos avec Kaen a nouveau à quatre pattes au dessus d'elle, elle sentit quelque chose appuyer contre sa poitrine. Il lui lança un rapide regard alors qu'elle porta attention sur ce qui entravait son torse. Il avait sa main dessus! Rougissant de plus belle, l'élémental détourna vivement le regard en l'invitant à retirer ses doigts de là:

- "Tu peux retirer ta main maintenant ?!"

Son ton était ferme mais la gêne pouvait s'y sentir. Il s'exécuta de suite en la faisant glisser sur son épaule puis sur le sol. Il tourna la tête de façon à ce que leurs regards se croisent. Comment pouvait il lui demander si ça allait ?! La mousse végétale avait amortie sa chute, elle n'était donc pas blessée. C'était plus l'embarras de la main baladeuse plutôt que la position qui l'embêtait. Fuyant son regard, elle lui dit:

- "Lèves toi.. S'il te plait.."

Lorsqu'il s'exécuta, elle fit de même. Sans un mot de plus ni un regard dans sa direction, elle reprit la marche pour les sortir d'ici. Il avait été un peu loin cette fois ci même si ce n'était pas fait exprès. Elle lui en voulait et il ne s'était même pas excuser! Elle reprit la ligne droite qu'ils avaient emprunté précédemment puis au lieu de prendre à droite elle s’aventura à gauche puis à droite. Une nouvelle ligne droite se profila devant eux. Le silence régnait dans ce labyrinthe mais l'atmosphère était toujours aussi lourde et oppressante. Ils étaient un peu comme coupé du monde. La fin du chemin fut à nouveau un cul de sac. Kei soupira fatiguée de tourner en rond avant de faire un demi tour sur elle même. C'était au tour de Kaen d'essayer.

Cependant, les végétaux en décidèrent autrement. Les buissons bougèrent pour bloquer le seul passage disponible. La voilà donc seule, piégée avec le brun au bon vouloir des plantes. Elle n'aurai jamais du s'aventurer la dedans! Elle évita soigneusement le regard du jeune homme, encore rancunière. Elle décida de s'assoir, dans un coin de la "cage" improvisée un peu à l'ombre. Il était déjà en milieu d'après midi, la puissance de l'astre solaire était à son plus haut niveau. Sous la chaleur elle retira sa veste qu'elle posa à terre. La jeune femme osa un rapide regard sur le jeune homme.

Ils ne leur restaient plus qu'à attendre que les plantes acceptent de libérer le passage. A croire qu'elles attendent qu'elle se réconcilie avec le brun.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Lun 18 Mar - 1:35

- "Lèves toi.. S'il te plait.."

Aussitôt dit aussitôt fait, on n'avait pas vraiment le temps de s'amuser, on devait trouver une sortir, malheureusement cette endroit en avait décidé autrement. Nous voila prit au piège par les plantes dans un endroit clos, bon le point positif est qu'on a de la place. Kei avait décider de s’asseoir, je fis de même après tout on avait aucune moyen de sortir, il fallait juste attendre tranquillement. Je me sentais un peu responsable de la situation, si je n'avais pas pris la fuite on ne serait pas entrer dans cette endroit, je regarde Kei, a cause de la chaleur elle enlève sa veste, je n'avais pas spécialement très chaud, mais on pouvait sentir que sa se réchauffe. Kei n'est pas très a l'aise avec les grosses chaleurs, j'ai vu le résulta de mes propre yeux, rien que de penser a tout cela me fis rougir légèrement. Je décide de m'excuser au près d'elle au sujet de tout ça.

- Désolé, c'est ma faute si on est dans cette situation, j'aurais pas du m'enfuir.

Autant s'excuser pendant qu'on remarque qu'on est en tort que plus tard ou cela ne changera plus rien. Je laissa un soupir s'échappé de ma bouche, j'avouerais que l'ennuie était mortel, on devait juste attendre que les plantes bouge pour pouvoir se dégagé de la.

- Je pense comme journée en tête a tête j'ai fais mieux. Dis-je pour dire que notre journée n'étais pas réussite. Mais au moins j'aurais pu passer des moments en tête a tête, cela je peut pas dire le contraire. Dis-je en la regardant le sourire en pleins milieux du visage.

Bizarrement les buissons agisse de manière assez suspecte, un long couloir et une lumière vif au fond de celle-ci. La sortir ? Qui sait, je décide de m'y aventurer avec Kei. Puis a ma grande surprise on se retrouve a la sortir du château, ceci étant impossible une magique avait du nous déplacé entre deux. Mais que ce passe-t-il ? Je l'ignore, mais les garde ne semblait pas du tout a notre recherche, avait-t-il abandonné ? Ou il s'était enfin rendu compte qu'on était innocent ?

Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Lun 18 Mar - 15:51

L'élémental s'était assise dans un coin de leur prison végétale, un peu à l'ombre. Le brun, quant à lui, s'était installé un peu plus loin. Le soleil ne le gênait pas spécialement. Elle, par contre, retira sa veste bien vite sous la chaleur. Encore un peu rancunière, l'étudiante osa jeta un regard vers son compagnon qui avait les joues rouges. Il rougissait ?! A quoi pouvait il encore bien penser ce pervers de service ?! Elle détourna la tête aussitôt ensuite, encore un peu plus remontée contre lui. Il fit par prendre la parole:

"Désolé, c'est ma faute si on est dans cette situation, j'aurais pas du m'enfuir."

Il s'excusait ? Il n'avait pas à le faire. Enfin si, mais pas pour les avoir fait s'enfuir. C'était elle qui les avait entrainé dans ce maudit labyrinthe qui le tenait prisonnier. Pas lui. Par contre il ferait mieux de s'excuser pour sa main baladeuse. Elle l'avait encore au travers de la gorge. Repliant ses jambes contre sa poitrine, elle posa sa tête sur ses genoux en prononçant:

- "Baka.. C'est moi qui nous ai amené ici.."

Un petit silence s'installa. Une légère brise souffla doucement. On pouvait entendre le bruissement de buissons en mouvement. Le brun laissa échapper un soupir visiblement pris d’ennuis. Elle pouvait le comprendre.. La journée avait pourtant bien commencé, le milieu laissait un peu à désirer. Mais que donnerait la fin ? Est ce que ça allait être pire ou s'arranger ? Kaen prit de nouveau la parole alors qu'elle espérait une fin de journée plus plaisante:

"Je pense comme journée en tête a tête j'ai fais mieux. Mais au moins j'aurais pu passer des moments en tête a tête, cela je peut pas dire le contraire. "

Elle n'était donc pas la première mais ça ne l'étonnait pas plus que ça vu le personnage. Malgré le sourire sur son visage à la fin de sa dernière phrase, elle ne savait pas trop comment le prendre. Des moments de tête à tête oui mais la conversation n'avait pas vraiment été au rendez vous. De la faute de la jeune femme c'est vrai. Les bruits des buissons se firent un peu plus présents. Portant son regard sur l'ancien passage, elle constata que ce dernier s'était ouvert, leur ouvrant un boulevard. Vraiment étrange cet endroit.. Kaen l'invita à se relever. Une fois debout et après avoir repris sa veste, ils empruntèrent le chemin, à présent ouvert. Plusieurs minutes suffirent pour arriver à la sortie du château.

L'agitation passée au sein de ce dernier s'était affaiblie pour devenir presque imprescriptible. Les gardes avaient ils abandonné les poursuites ? Elle l'espérait en tout cas. Un peu de tranquillité ne pourrait que leur faire du bien. Si elle voulait que la journée tourne au mieux, enfin aussi bien que ce matin, il fallait qu'elle passe outre sa rancune. Après tout, c'était qu'accidentel et il ne l'avait pas spécialement taquiné avec ça. S'approchant de lui, elle le poussa gentiment de la main en prononçant d'un air taquin mais non sérieux:

- "Et si on allait jouer au casino ?"

Bien sur, l'élémental ne voulait pas revivre le fiasco du lieu de jeu pour les adultes à Lamiarh et disait juste ça pour l'embêter un peu. Une fois la réaction du brun en vu, elle se ravisa:

- "Je plaisantais. Il y a un parc dans la ville pas vrai ? Allons y!"

Kei lui avait pris la manche de sa chemise de sa main droite et la tira légèrement, comme une petite fille l'aurait fait pour réclamer un dessert sucré. Il devait être au alentour de seize heure, seize heure trente. Que pouvaient ils bien faire d'autre à ce moment de la journée et dans un si petit village ?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Mar 19 Mar - 16:15

- "Et si on allait jouer au casino ?" Dit-elle.

- Sa dépend pour faire quoi. Dis-je en rigolant

Je réponds pour entrer dans son jeu, si on allait réellement au casino serait-ce pour jouer ou pour s'attiré a nouveau des ennuis ? Puis suite a cette petite discutions ironique elle propose d'allers au parc. Pourquoi pas, l'endroit semble plus tranquille déjà. Une fois arriver dans le Parc on pouvait dire qu'il était 16h30, l'heure de prendre une petite gourmandise pour faire plaisir a l'estomac. On avance tranquillement dans le parc juste qu'a qu'une odeur nous attire, une crêperie non loin de la vend ses produits a d'autre visiteur du parc, l'odeur délicieuse doit faire gargouillé beaucoup d'estomac et le miens aussi. Je propose a Kei d'en prendre une pour le plus grand plaisir de nos estomac. Naturellement il fallut faire un peu la queue, nous étions pas les seules a désires les crêpes dans le coin. Une fois a notre tour, je pris une crêpe au chocolat et Kei choisi la sienne.
Maintenant nous devions chercher un endroit tranquille pour la dégusté non loin de la, il ne faudrait pas qu'elle se refroidit, non loin on pouvais voir un endroit ou s’asseoir, une fois installé je n'avais pas pu mangé un morceau en marchant, l'envie était trop grande. La dégustation avait débuté, un régale qu'on en voudrait en mangé a s'en faire explosé le ventre.
Une fois visite j'observe Kei, elle avait sur la joue un peu de sa crêpe, je pu m'empêche de sourire en la regardant finir sa crêpe. Je pris l'une des serviettes fourni avec la crêpes pour lui enlevé sa tâche.

- Tu t'en mis sur la joue. Dis-je avec le sourire de quelqu'un d'heureux.

Je pouvais en avoir aussi, pas facile de savoir sans miroir, je pense que je n'ai pas eu le temps de me tâché a la vitesse ou je l'ai dévoré, mais bon je suis capable de tout, même des truc les plus simple, Kei pourrait le confirmé.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Mer 20 Mar - 9:49

Il avait répondu plutôt positivement à sa petite taquinerie puisqu'il se mit à rire. Mais il avait raison. Aller casino pourrait leur attirer des ennuis. Leur dernière expérience n'avait pas été des plus glorieuses. L'élémental avait proposé d'aller au parc. L'endroit serait déjà beaucoup plus calme et moins emprunt aux problèmes. Ils s'y rendirent tranquillement et dans une ambiance plutôt bonne enfant. Heureusement, la route entre le château et le lieu de promenade n'était pas très longue. Quelques dizaines de minutes avaient suffit aux deux étudiants.

Une fois dans le lieu dit et après un certain temps de marche sur les sentiers déjà dessinés, une brise apporta une douce odeur sucrée à leurs narines. Un vendeur de friandise ne devait pas être installé très loin. L'estomac de Kaen se mit à gargouiller, ce qui ne sembla le gêner plus que cela puisqu'il les entrainèrent devant le marchand. Des crêpes, hien? La jeune femme n'était pas très friande de ce dessert mais ne voulant pas faire offense à son camarade, accepta son offre. Après quelques minutes de queue, il commanda une crêpe au chocolat pour lui, et elle demanda la même chose. Le jeune homme entreprit de trouver un endroit tranquille où ils pourraient savourer leurs gourmandises. Non loin, la pelouse avait l'air plutôt agréable. Ils s’assirent donc sur celle ci. Effectivement, elle était confortable. A peine installés, le brun entama sa crêpe, l'envie semblant avoir pris le dessus sur la patience. Le temps de dire ouf, qu'il avait déjà terminé. Voir son ami manger avec autant d'appétit lui firent retenir un rire. Elle, par contre, galérait un peu, essayant de ne pas s'en mettre partout avec le chocolat qui commençait à fondre.

Malheureusement, Kei échoua dans cette tâche de ne pas se salir. Venant de terminer sa crêpe, Kaen prit une serviette et essuya la joue de l'élément de glace en disant:

"Tu t'en mis sur la joue."

Légèrement rougissante par l'action du brun, elle lui répondit un simple "merci" avec un petit sourire gêné. Lui aussi souriait mais d'un air baka, niais voire même béat et surtout il semblait heureux. Pourquoi ? Le fait d'être sorti de l'Institut ? D'être dans un lieu où la végétation régnait ? D'être au calme ? D'être en sa compagnie ? Elle détourna la tête à cette idée. C'était pas très cohérent et qu'est ce qui lui prenait de penser ça ?! Ça ne pouvait être que l'une des trois premières possibilités.

La jeune femme s'allongea sur la pelouse, les mains sur son ventre qui commençait à devenir douloureux. Les crêpes n'avaient jamais été son truc. Reportant son attention sur le brun, elle l'interrogea sur ce qui la turlupinait:

- "Qu'est ce qui à l'air de te rendre si heureux ?"

Kei attendit qu'il réponde pour, ensuite porter son attention sur les nuages qui bougeaient avec le vent. Ils prenaient de drôle de forme; elle cru apercevoir des lapins, des singes, des licornes aussi. Et d'autres choses étranges qu'ils valaient mieux de ne pas dévoiler. Elle s'apprêtait à montrer du doigt sa trouvaille enfantine, soit un ours en peluche, au brun mais ce qu'elle vit la ravisa:

Spoiler:
 


Un nuage en forme de coeur ?! Elle se frotta les yeux par deux fois pour être sur de sa vision mais il avait disparu ensuite. Elle avait du rêver et espérait que son compagnon n'avait pas eu le temps de le remarquer. D'abord les buissons, maintenant les nuages ! Elle allait vraiment finir par croire que les éléments avaient quelques choses contre eux. Enfin contre n'était pas le terme approprié mais elle se comprenait. Prenant la main de son homologue masculin, elle l'invita à l'imiter. Tout les deux allongés, quelques centimètres séparaient leurs têtes. Elle lui montrait gaiement les formes des nuages qu'elle reconnaissait, comme le ferait une enfant lors d'une journée ensoleillée. d'abord calmement puis avec un peu plus d'énergie lorsque le brun se prit au jeu également. Qui trouverait la forme la plus étrange ? Tel était le but de leur jeu improvisé. De plus en plus bruyant, les jeunes gens furent l'objet de regard interrogateur de la part des passants. Il y eut même un enfant d'une dizaine d'année qui vint se prendre au jeu. Et ce, en les battant tout les deux: un dragon monté par un cochon ailé avec une armure en saucisson. Comment le gamin avait il pu voir un tel truc ?! Elle éclata de rire. Une fois l'enfant partit après avoir reçu leur félicitation, ils reprirent leur jeu.

Le temps semblait s'être arrêté pour les deux adolescents. Plus l'horloge avancée et plus le parc se vidait. Bientôt ils ne resterait qu'eux. Deux grands enfants qui regardaient les nuages.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Dim 24 Mar - 9:43

- "Qu'est ce qui à l'air de te rendre si heureux ?"

- Je m'amuse bien aujourd'hui, et c'est grâce a toi Kei. Dis-je avec le sourire.

Puis pour passé le temps Kei s'amusais a regardé les nuages, petit a petit j'entre dans le jeu et on tombe sur des forme aussi bizarre que drôle, quand un nuage a une forme surprenante fit son apparition. Un nuage en forme de coeur, mon regard se dépose discrètement sur Kei, elle se frotte les yeux puis regarde a nouveau le ciel, quand je regarde a nouveau a mon tour le nuage en question avait déjà disparu. Puis un groupe d'enfant viens entrer dans leur jeu, un peu étrange on n'était pas en train d'attiré l'attention, mais ils devaient voir qu'on s'amuse bien et leur donna l'envie de nous rejoindre. Le temps avait-t-il modifié les minutes ? Celle-ci passé comme des secondes, a une certaine heure les enfants devait repartir, nous revoilà seul dans le parc, de rare personnage passe.
On décide de continué a regarder les nuages quand un miaulement attire notre attention. On se retrouve en même temps en direction du bruit qu'on avait entendu, dans un arbre un chaton semble être bloqué, je me lève pour allers l'aidé, mais Kei semblait vouloir le faire, son short l'aura vraiment était utile aujourd'hui je ne pense pas que sans elle aurait osé le faire. Je décide de l'aide a monté en lui fessant la courte échelle. Une fois en haut elle tente de récupéré le chaton, une fois le chaton dans ses bras elle tente de descendre doucement, mais Kei glisse je devais réagir pour qu'elle ne tombe pas tête ma première, mais a peine de temps de tendre les bras qu'elle me tombe déjà dessus, naturellement elle devait tombé sur moi qu'une drôle de façon, elle était tombé en sorte qu'elle m'emporte dans sa chute et que ma tête fini entre ses jambe, le sol étant de l'herbe ma tête fut juste sonné pendant quelque instant a cause du choc. Une fois de nouveau conscient j'avais une magnifique fut sur le short de Kei et j'étais complètement sous la jupe, d'une fois un peu étouffé je dis a Kei.

- Kei tu peut te levé si te plait.

Une fois la demoiselle relevé on pouvait voir que elle et le chaton j'avais rien. On avait du avoir une drôle de position pour les passants, je tourne ma tête au alentour pour voir si quelqu'un avait vu la scène, quand a ma grande surprise juste a côté de moi je vois Kyu nous fixé bizarrement.

- Kyu ! Qu'est que tu fais ici ?

- Kaen, Kei. C'est pas bien de faire ce genre de pratique dans un lieux public, on a des chambre a l'école. Dit-il avec assurance et taquineur en ignorant ma question.

Sur cette taquinerie, mon visage vire au rouge, puis Kyu repartie naturellement avec le sourire, s'était l'une des rare fois ou je vis sourire qu'une tel façon. Mon regard viens se déposé sur Kei et le chaton. Je décide de m'approcher d'eux, mais le chaton semble ne pas vouloir de ma présence, d'un petit coup de patte pour me mettre en garde et il se frotte contre la poitrine de Kei en fessant un petit bruit de ''moteur''. Il me cherche ce chaton ou je rêve ?

- On devrait le relâcher maintenant Kei. Dis-je avec un sourire un peu forcé.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Dim 24 Mar - 12:21

A sa question, il répondit simplement qu'il s'amusait bien en sa compagnie et que c'était grâce à elle. Cela lui fut plaisir et en rougit un peu. Elle aussi passait du bon temps avec lui. Kei entraina le jeune homme dans son observation des formes cotonneuses qui voguaient dans le ciel azuré en l'incitant à s'allonger. Durant leur contemplation diverses figures leurs apparurent dont une toute particulière. Un nuage en cœur. Un cœur s'était dessiné devant les yeux d'un jeune homme et d'une jeune femme ?! Ça ne pouvait qu'être ambiguë. Se frottant les yeux par deux fois pour être sur qu'elle ne rêvait pas, elle constata que ça n'avait du être qu'une illusion puisque le nuage avait disparu.

Quelques enfants vinrent les rejoindre dans leur jeu. Ils laissèrent libre cours à leur imagination débordante et cela des choses plutôt incongrus qui amusèrent les deux pré-adultes. Elle aimait les enfants et leurs insouciance qui font qu'ils ne reconnaissent ni le mal et ne dénigrent pas la différence. Le temps passa très rapidement, les heures se transformèrent en minutes et les enfants durent partir, appelés par leurs parents. Le parc se désemplit et bientôt ils se retrouvèrent seuls.

Toujours les yeux tournés vers le firmament, un bruit attira cependant leur attention. Un petit miaulement. Tournant en même temps la tête vers l'origine du son, ils constatèrent qu'un petit chaton noir était coincé dans un arbre. Kaen se mit debout prêt à intervenir. L'élémental aussi voulait aider! Se levant à son tour, elle arriva en première au pied de l'arbre en question. Le brun du sentir sa volonté puisqu'il se proposa pour l'aider. Il s'accroupit légèrement en lui proposant ses mains tournées vers le ciel. Elle posa un pied puis le suivant avant qu'il ne se redresse. Agrippant une grosse branche, elle grimpa. Prudente, la jeune fille s'approcha du chaton en détresse. Une fois assez proche, elle laissa l'animal s'approchait de lui même avant de le prendre dans ses bras. A l'attention de la bête elle dit :

- "Comment as tu fait ton compte pour arriver là tout seul hien ?"

Toujours prudemment elle tenta de descendre mais glissa sur de la mousse fraiche. En chute libre, l'étudiante serra le chaton contre elle et ferma les yeux. L’atterrissage promettait d'être rude.. Or sa crainte ne se réalisa pas. Ouvrant doucement les yeux, elle constata d'abord que le chaton n'avait rien puis chercha rapidement Kaen du regard avant de sentir quelque chose sous sa robe. Assise sur les genoux et les jambes écartées, elle baissa les yeux sur l'origine de ce ressenti et vit en s'empourprant que le brun s'y trouvait! Avant même qu'il n'est pu lui dire de se lever, elle était déjà debout. Ses joues étaient toute rouges. Les situations gênantes commençaient à être communes avec lui: d'abord le pelotage et maintenant la tête sous la jupe! Heureusement qu'elle avait eut la brillante idée de porter un short aujourd'hui, lui qui s'était moqué d'elle!

Kaen se releva également puis regarda au alentour. Que pouvait il bien chercher ? La demoiselle caressa doucement le chaton qui était toujours dans ses bras. Cependant, le regard du brun fut attiré par le garçon qu'elle avait croisé dans sa chambre la dernière fois. Kyu si elle se souvenait bien. Qu'est-ce qu'il faisait ici ? L'étudiant du se poser la même question puisqu'il interrogea son camarade. Ce dernier ignora complètement ce que venait de dire le brun et ajouta:

"Kaen, Kei. C'est pas bien de faire ce genre de pratique dans un lieux public, on a des chambre a l'école."

Ouvrant grand les yeux, ses joues rougirent encore un peu plus. Celles du brun suivirent également. De quel droit pouvait il dire ça ?! D'accord, la situation qu'il venait de voir était ambiguë, voir même plus qu'ambiguë mais de là à sous entendre ça! L'élémental détourna le regard plus que gênée par ça. Kyu s'éloigna et Kaen s'approcha d'elle et du chaton. Mais ce dernier ne semblait pas être de cet avis. Il donna furtivement un coup de pattes au brun, gardant ainsi une distance de sécurité avant de se blottit contre la poitrine de l'élément de glace en ronronnant. Il était mignon et c'était rare que les animaux se laissent approcher par elle. Surement à cause du froid qu'elle dégageait. Le jeune homme la regarda et lui dit :

"On devrait le relâcher maintenant Kei."

Son sourire était moins mignon que tout à l'heure. Qu'est-ce qui lui arrivait ? Mais il avait raison. Elle devrait rendre sa liberté au petit chaton mais il était justement si petit et il semblait abandonné. Elle le détacha de sa poitrine, ses mains ayant chacune l'une de ses pattes, et le montra à son compagnon:

- "On pourrait pas le garder ? Regardes il est tout petit et il n'y a rien qui dit qu'il appartient à quelqu'un"

Son regard était compatissant, essayant de faire craquer le brun à cette petite boule de poil. Ça sera leur secret à tout les deux. Un certain lien en plus.

- "Ça sera notre secret. S'il te plait Kaen. Il est un peu comme nous. Tout seul. Et livré à lui même"

Et pis zut! Même si il n'était pas d'accord, elle l’emmènerait avec elle. L'élémental était quand même capable de s'occuper d'une bestiole toute seule!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Lun 25 Mar - 19:58

- "On pourrait pas le garder ? Regardes il est tout petit et il n'y a rien qui dit qu'il appartient à quelqu'un"

Je fis la grimace suite a la demande de Kei, ce chat semble ne pas m'apprécier puis moi non plus, mais Kei su me convaincre avec la suite.

- "Ça sera notre secret. S'il te plait Kaen. Il est un peu comme nous. Tout seul. Et livré à lui même"

- L'école l'interdit, mais je suppose que qu'on peut le caché facilement si on joue bien notre rôle. Et t'aurais une idée pour le prénom de ce petit chaton ?

Kei réfléchi quelque instant puis fixant le chaton elle relève la tête le sourire au lèvre. Elle propose Kuro, qui signifie noir dans une langue qui met un peu étrangère. Le chaton nommé il fallait maintenant rentrer avant qu'on remarque qu'on n'était toujours pas dans nos chambre. Mais le chaton gonfla sa queue et semblait fixé quelque chose derrière moi, il s'agirait de Kyu ? Je me retourne, puis j’aperçois un petit enfant capuchonner, cheveux noir, je ne pouvais pas voir ses yeux et le reste de ses vêtements était noir comme la nuit, si le peu de lumière qu'était présente n'était pas il serait surement invisible a l'oeil nue. Je décide de m'approcher de lui pour lui demander s'il a perdu son chemin, mais quand ma main allait saisir son épaule une pression titanesque me tombe dessus, un genou a terre je tente de lutté, mon regard ce croise avec le jeune enfant. Des yeux comme les miens font leur apparition, le sourire sadique de l'enfant et son rire de folie était assez inquiétant. Impossible de dire quoi que ce soit et de me retournée pour dire a Kei de foutre le camp d'ici aussi vite que possible, le jeune garçon approche puis viens me chuchoté a l'oreille.

- Je réclame du sang, je réclame justice, je réclame la mort. N'oublie pas qui tu es, et n'oublie pas qui je suis.

Puis d'un clins d'oeil je me retrouve a nouveau devant Kei et le chaton qui se dresse devant moi la queue gonflé. Qu'est qui viens de se passé ? Une illusion ? Kei semble n'avoir pas vécu la même scène et j'ai l'impression que tout cela c'est produit en un clins d'oeil sans mauvais jeu de mot. Un peu en sueur a cause de la scène, je me pose des questions, l'enfant disais que je ne devais pas oublié qu'il est présent. Je décide de mettre ce qu'il vient de ce passer de côté, une fois arriver a la chambre de Kei, on décide qui s'occupe de Kuro en premier, mais le choix fut rapide elle semblait ne plus vouloir le lâcher, je décide de lui accordé la première nuit et de venir quand elle souhaite dans ma chambre si besoin. Comme pour dire au revoir je redresse la tête de Kei dans ma direction puis je m'approche de ses lèvres, je l'embrasse sur le coin des lèvres, cela n'est pas vraiment comme si je l'embrasser, mais disons que c'est entre ça et un bisou sur la joue, le mot me viens pas, encore un mot dans une langue étrangère, enfin bon. En même temps je glisse dans sa main un double de clef de ma chambre, je lui fessait suffisamment confiance pour faire cela.
Tentant de dire au revoir aussi a Kuro, qui est maintenant notre chaton qu'on partage, celui-ci réagi d'une façon assez étrange, il bloqua ma main pour empêché que je le touche avec ses petits coussinet. Ne sortant pas les griffes, il fit un petit miaulement en me regardant, je suppose qu'il voudra du temps avant qu'il m'apprécie.
Une fois sur le retour je décide de passer par le chemin le plus court, mon lit était la seule chose que je voulais a vrai dire, trop fatigué pour pensé a autre chose. Puis au petit matin je me prépare naturellement pour les cours, la matinée fut calme mais les élèves de ma classe semble parlé dans mon dos depuis ce matin.

- Hé hé, tu savais qu'il a était vu hier dehors a une heure tardive et il venait des dortoirs des filles. Dit-elle a un groupe de copine qui l'entoure pensant que je n'entend rien de leur conversation.

Plusieurs conversation pris a ce sujet quand je fus arrivé dans la cafétéria, il me dévisageais énormément, puis la petit voix de l'enfant refis surface.

- Qu'attend-tu ? Tue cette vermine, tue les tous !

Ma main venu se glissé sur mon arme a ma ceinture quand le bruit d'un ''Bonjour'' me fit récupéré mes esprit. Il s’agissait de Kei, coïncidence on avait la pause a la même heure ce jour-ci. Naturellement a la venue de Kei les accusations fausse comme vrai éclate dans leur chuchotement. Kei devais s'habitué maintenant a force...

Bonjour Kei, comment va-tu ? Et comment va tu sais qui.

Personne ne doit savoir autant ne pas le crié haut et fort.

Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Mar 26 Mar - 15:16

Le brun fit la grimace suite à la requête de l'élémental. Elle voulait garder le petit chaton et lui semblait contre... Cependant il ne le resta pas longtemps. Victorieuse, elle laissa son sourire s'étendre sur son visage, tout en caressant la petite boule de poil qui était toujours dans ses bras. Kaen ajouta que l'école interdisait les animaux mais qu'en faisant attention ils pourraient le garder. Il demanda ensuite pour le nom de l'animal. Il avait raison. Comment allaient il l'appeler..? La jeune femme réfléchit quelques instants en regardant la bête noire. Noire.. Noire... Kuro ! Ça sonnait bien non ?! Tout sourire, elle dit:

- "Kuro c'est pas mal non? T'en penses quoi ?"

Il approuva. Voilà. Il avait un petit nom maintenant. L'heure était passée rapidement et le couvre feu de l'Institut était déjà effectif. Il faudrait qu'ils soient discret en rentrant. Ils s'apprêtèrent à prendre la route pour rentrer mais Kuro se mit à fêler et à faire le gros dos. Sa queue avait doublé de volume. Qu'est ce qui lui prenait ?! Il était tout sage il y a à peine quelques secondes. Kei se tourna vers l'étudiant qui lui avait tourné le dos, visiblement attiré par quelque chose. Il s'approcha de ce qu'elle ne pouvait voir et resta les bras ballants. Et à lui il lui prenait quoi maintenant ?! Après quelques secondes, il revint vers eux, le front légèrement perlé de sueur. Un peu inquiète de son comportement, elle lui demanda si ça allait, tout en caressant le minou toujours apeuré. Il acquiesça pour la rassurer...

Après cette petite mésaventure où elle n'avait rien compris, ils avaient enfin pris la route pour la Zen'shi. Le chemin se fit sans encombre et ceux jusqu'à sa chambre. La question de la garde du chaton était effective. Naturellement, en tant que "maman" de substitution, elle ne voulait pas laisser son "enfant" à Kaen. Il accepta la position sans rechigner. Il ajouta même qu'en cas de problème, elle pouvait se rendre dans sa chambre sans souci. Il était gentil quand il voulait. L'étudiante caressa doucement le chaton en le regardant lorsque le brun lui fit soulever la tête par son menton. Leurs regards se croisèrent et il déposa ses lèvres au coins des siennes en glissant une sorte de clé dans sa main gauche. Ses joues prirent une teinte beaucoup moins rosées qu'à l’accoutumé avec lui. Le jeune homme tenta une caresse sans succès sur le petit chat qui miaula en repoussant sa main. Voyant qu'il était temps de se quitter, elle lui dit avant de refermer la porte derrière elle:

- "Bonne nuit Kaen. "

Une fois seule à seule avec la bête qu'elle posa au sol, elle prit un petit tas de vêtements un peu petit qu'elle posa par terre. Voilà, Kuro avait son lit à présent. Elle prit ensuite une petite tasse qu'elle remplit d'eau avant de lui donner. Il devait avoir soif le pauvre. Et effectivement, il se rua sur la boisson. Pendant ce temps, la demoiselle décida de prendre une rapide douche pour ensuite terminer dans son lit où elle sombra comme une souche. C'est d'ailleurs le petit animal qui la réveilla le lendemain pour aller en cours en miaulant et posant ses pattes sur son visage. Le réveil fut difficile pour elle. En retard, elle s'habilla en quatrième vitesse. Sa chemise n'était même pas rentré dans sa jupe, l'une des chaussettes étaient encore sur ses chevilles et la cravate même pas nouée. Bref, la sortie du sommeil forcée n'était pas du tout son truc. Une dernière caresse à Kuro puis elle quitta la pièce en refermant la porte derrière elle. Il faudrait qu'elle pense à prendre de la nourriture à la cafétéria.

Les heures de cours passèrent avec une lenteur à en mourir. La seule chose qui put la tenir éveiller c'était les rumeurs qui circulaient sur Kaen et plus discrètement sur elle. Autant laisser ces petites gamines imaginaient ce qu'elles voulaient imaginer. Midi sonna enfin ! L'étudiante sortit de la pièce comme un courant d'air et arriva à au réfectoire dans les premiers. Elle vit Kaen, de dos, mettant sa main à la ceinture. Qu'est ce qu'il faisait ? Hier, maintenant aujourd'hui. Quelque chose clochait. Elle s'approcha de lui et posa sa main sur son épaule:

- "Bonjour Kaen. Tu as bien dormi ?"

Les rumeurs augmentèrent de plus belles alors qu'ils s'installaient à une table.

- "T'as vu ils sont encore fourrés ensemble ?"
- "Tu penses qu'il se passe un truc entre eux ?"

Très discret vraiment... Elle soupira. S'en était vraiment désespérant. Enfin ce n'était que des enfants. Kaen prit alors la parole:

"Bonjour Kei, comment va-tu ? Et comment va tu sais qui. "

La réponse ne tarda pas:

- "Tout va bien oui. Lui aussi d'ailleurs mais je pense qu'il doit avoir faim. Mais je m'inquiète pour toi, tu n'as pas l'air dans ton assiette."

L'inquiétude se lisait dans sa dernière phrase. Allait il vraiment bien ?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Mer 27 Mar - 7:34

- "Bonjour Kaen. Tu as bien dormi ?"

Kei m'avait fais reprendre mes esprits, qu'est qui me prend depuis hier, la présence de ce gosse me perturbe a ce point ? Quand je lui demande comment alla la petite boule de poil une réponse rapide et simple fut donné.

- "Tout va bien oui. Lui aussi d'ailleurs mais je pense qu'il doit avoir faim. Mais je m'inquiète pour toi, tu n'as pas l'air dans ton assiette."

- J'ai l'impression de dev...

Quand je lui répondit j'avais tournée la tête vers la fenêtre, mais quelque chose dehors attira mon attention, quelque chose qui ne devrais pas se trouver la. Je parle a Kei sans me retournée en ne quittant pas les yeux du petit point noir que je vois au loin.

- Dis moi Kei, ce ne serait pas Kuro la bas ? Dis-je d'une voix comme si je ne voulais pas quels me confirme mes peurs.

Bien que je voulais pas me convaincre, il ne fait aucun doute qu'il s'agit de lui, je me lève et Kei me suivi sans perdre de temps. Une fois dehors on avance sans courir, mais avec une belle marche rapide. Kuro était maintenant en ligne de vue, mais la surveillante survolté était aussi la-bas et elle n'allais pas tardé a voir le chaton qui ce balade, plusieurs étudiants avait du le voir, mais il n'avait surement rien signalé pour l'instant. Je décide de me m'occupé de la fofolle a ma manière, puis je dis a Kei de récupéré le chaton puis de le mettre a l'abri des regards. Par chance il n'y a pas d'élève présent, personne pourra raconter encore des rumeurs stupide.

- Kei occupe toi de Kuro, je m'occupe de la surveillante.

Je fléchi légèrement les genou avant de prendre une forte accélération, je n'avais pas d'idée précis, alors autant foncé dans le tas. Malheureusement elle semblait avoir de bon réflexe quels esquive ma charge, mais mon bras gauche s’agrippe a son t-shirt pour l’entraîné dans ma chute. Pour évité quels ne voit Kei récupéré elle ne doit pas se retourné et cette fois la position est un peu inhabituelle pour moi, je suis allongé sur le dos par terre et la surveillante au-dessus de moi qui m'écrase. C'est la chance pour Kei de prendre Kuro est partir, mais comment allait-je expliqué cette action ?

- Désolé je ne regarder pas ou j'allais. Une excuse assez pitoyable.

Quand la surveillante ce relève on peut voir quels a le visage teint en rouge, elle est gêné ? Puis l'odeur me fit changé d'avis, elle avait bu et semblait être ivre. Apres tout Kyu m'avait dit qu'elle cachait de l'alcool pour la pause de midi, et on est en pleins dedans.

- Tiens n'est-ce pas le petit rebelle qui me tiens tête a chaque fois hic ! Dit-elle, je crois qu'elle avait abusé totalement cette fois de ce petit plaisir.

Je décide de la poussé pour me relevé, mais avec son poids elle fit pression sur moi pour dominé mes geste et par surprise la surveillante venu déposé ses lèvres sur les miennes. Je ne lui laisse qu'une fraction seconde, juste le temps de comprendre et de réagir, je détourne la tête pour évité qu'elle continue. Puis de demande a Kei qui n'est pas loin de venir m'aidé.

- Kei j'aurais besoin de toi la si te plait.

- Pourquoi tu préfère cette fille hic ! J'en est des plus gros qu'elle hic ! Dit-elle en enlevant les premiers bouton de sa chemise et montrant sa poitrine.

Si quelqu'un voit sa je suis très mal, comme si une rumeur avec cette surveillante ne suffirait pas. Malheureusement je m'étais fais avoir a mon propre jeu, étant au sol je ne pouvais rien faire, la surveillante ne fais pas le même poids qu'elle et cela change tout pour reprendre le dessus. Maintenant je devais attendre le soutien de Kei, si elle pouvait juste la faire penché sur le coté ou qu'elle fait en sorte que ses mains me lâche je pourrais me dégagé. Mais la surveillante dis quelque chose d’assez provoquant a Kei, l'alcool devais encore parlé pour elle, mais alcool ou non dire cela n'est pas très aimable.

- Kei, je t'emprunte ton ami, sa lui changera d'une petite poitrine hic !

Je reste sans voix apres cette phrase, elle n'est pas faite pour ce job sérieux.

Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Mer 27 Mar - 9:45

Kaen détourna son regard d'elle pour se concentrer sur la fenêtre qui donnait sur l'extérieur. Il avait cependant commencer une phrase mais l'interrompit, visiblement étonné par ce qu'il vit dehors. Le brun lui demanda, sans même se retourner, si au loin ce n'était pas leur petit secret. Tournant la tête dans la même direction que le jeune homme, elle vit qu'effectivement la petite boule de poil avait su sortir de sa chambre et ceux, par elle ne savait quel moyen. Elle était pourtant sure d'avoir tout verrouiller. Sans attendre ni un regard, ils se levèrent en même temps et prirent la direction de la sortie. Il ne fallait surtout pas qu'on voit Kuro.

Dans les couloirs et dans le parc, les deux étudiants avançaient en marchant vite. Cela devait paraitre étrange puisque quelques élèves les regardèrent bizarrement. La sorcière de l'autre fois était présente mais ne semblait pas avoir vu le chaton. Quelques étudiants, voulant profiter du temps clément étaient de sortie mais eux non plus n'avait pas vu l'animal. Ils s'approchèrent de ce dernier et Kaen dit:

"Kei occupe toi de Kuro, je m'occupe de la surveillante. "

Elle acquiesça, approuvant le "plan". Elle laissa le brun en proie avec la folle furieuse et elle se précipita sur le chat. Celui ci miaula mais se tut bien vite en voyant l'air sévère de l'élémental. Il s'approcha et vient tranquillement dans ses bras. Elle s'empressa de le cacher sous sa veste, l'invitant à ne pas bouger et à se taire. Bizarrement, il s'exécuta comme si il avait compris la situation. L'élément de glace se retourna pour voir où en était son compagnon. La position dans laquelle il se trouvait été plus qu'indécente: lui allongé au sol avec l'adulte penchée au dessus de lui et qui l'embrassait!! Comment pouvait elle faire ça ?! A un élève en plus ! Kei ressentit de la colère, envers le brun et surtout envers la pionne qui ne se gênait pas et un léger pincement au cœur. Était ce de la jalousie ? Surement que oui. Heureusement pour lui, il ne se laissa pas faire. Il détourna simplement la tête mais ce fut efficace. Le brun lui demanda de l'aide:

"Kei j'aurais besoin de toi la si te plait."

La réaction de la surveillante fut rapide "Pourquoi tu préfère cette fille hic ! J'en est des plus gros qu'elle hic! "

Mais il lui arrivait quoi à celle là ?! Elle était ivre ou quoi ?! Elle commença à retirer quelques boutons de sa chemise et exhiba sa poitrine aux yeux de Kaen. L'adulte, sensé être responsable, alla même jusqu'à provoquer l'étudiante en disant emprunter le brun et en sous entendant qu'elle avait une petite poitrine. Elle se fichait ouvertement d'elle cette garce! Elle allait voir ce qu'elle allait voir! Les mains de la pionne devinrent rapidement froides, passant de la couleur peau à un rouge bleuté. Si elle les gelait complétement Kaen aurait eu plus de difficulté pour s'extirper de son emprise. Du moins, si c'était ce qu'il voulait. Il fallait bien avouer que la surveillante avait une poitrine bien plus alléchante que la sienne. Doutant un instant, elle s'approcha du spectacle et n'hésita pas à pousser violemment leurs ainée qui ne pouvait pu se servir de ses mains. Celle ci roula sur quelques mètres. Sous l'emprise de l'alcool elle ne pouvait pas faire grand chose. Kei tendit sa main au brun et l'aida à se relever. Par envie, par vengeance et surtout inconsciemment, elle se blottit dans les bras du brun dont une main se plaça dans le bas de son dos, et dit d'un ton provocateur en la toisant du regard:

- "Vous avez beau avoir une poitrine opulente, vous êtes bien trop vieille pour lui. Miaou"

Elle avait volontairement appuyé sur le mot vieille. Même si, en vérité, c'était l'élémental qui était la plus âgée.. Mais autant le garder pour elle pour le moment. Le "miaou" qui suivit était l'approbation de Kuro quant à ses paroles. Il aurait pu s'en passer. M'enfin. Ivre comme elle était, elle ne s'en souviendrait surement pas.

Kei prit ensuite la main de son compagnon et l'emmena avec elle plus loin. La surveillante les regarda s'éloigner, incrédule. Une fois à l'abri des regards, elle laissa la tête de Kuro sortir de sa veste. Il leva d'abord les yeux vers elle puis vers Kaen avant de fêler. Il sauta puis s'amusa à marcher autour des deux étudiants. Qu'est-ce qui lui prenait encore ? Elle était vraiment servie entre le jeune homme et le chaton. Lequel était le pire entre les deux ? Elle lâcha un soupire puis plongea son regard doré dans celui du brun. La sensation qu'elle avait ressentit de tout à l'heure, était de la jalousie non ? Pourquoi avait elle ressentit ça ? Surtout vis à vis du brun... Ce n'était pas normal. Du moins pour elle. Un élément censé rester de glace. Rahh! Ça commençait à l'agacer tout ça ! Et, en plus, la remarque provocatrice de la surveillante restait dans son esprit. Visiblement touchée par celle ci, elle lui demanda en détournant un peu les yeux, un peu rougissante:

- "Tu penses vraiment que ma poitrine est petite ?"

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Goldrun Kaen
Modérateur
Modérateur
Goldrun Kaen

Messages : 196
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 24
Localisation : Ile-de-France

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Mer 27 Mar - 14:16

Kei venu a mon secours, elle bouscula la surveillante ivre et m'aide a me relève pour ce blottir contre moi avant de dire haut et fort le fond de sa pensé.

- "Vous avez beau avoir une poitrine opulente, vous êtes bien trop vieille pour lui. Miaou"

Puis elle prit la tête de la marche pour nous éloigné de la scène, puis une fois hors de porté Kei me pose une question en détournant le regard et rougissant un peu. Cela fesait un moment que je l'avais pas vu rougir.

- "Tu penses vraiment que ma poitrine est petite ?"

Rougissant en pensant quand je l'avais touché dans le palais, je ne savais pas quoi répondre a cela, elle n'avais certes pas une grosse poitrine comme la surveillante, mais cela est du a sa taille. Elle cache bien son jeu malgré les apparences, enfin je pense d’après ce que j'avais pu 'sentir' a se moment la.

- Non, tu es bien comme tu es Kei, puis c'est pas Kuro qui pourra dire le contraire.

Ce traître de chaton s'étais encore amusé a se frotté contre sa poitrine en ronronnant, j'étais un peu jaloux il ne faut pas le nié, mais bon content que tout est fini par s'arrangé pour le chat.
Je tourne le dos a Kei, puis je crache a plusieurs reprise, le gout de l'alcool était horrible, j'en avait dans tout la bouche, même en une fraction de seconde elle avait eu le temps de me donné le gout des choses qu'elle avait pu boire.

- Désolé, le gout est vraiment immonde, je préfère de loin le gout des tiennes. Dis-je avec le sourire taquineur.

Suite a cela on décide de ramené Kuro dans la chambre de Kei, une fois dedans je sors de ma poche je sors un mini sandwich de ma poche puis je le donne au chat, bon oui je lui donne mon repas et alors ? Il n'a pas du mangé depuis un moment et je ne suis pas insensible. Le chat me laissa l'approché, naturellement quand de la nourriture est en jeu les animaux oublie leur indifférant. Je décide de sortir de la chambre pour retournée en cour quand une fois la porte ouverte je vois de nouveau la surveillante, cette fois une canette de bière a la main.

- Tu ma laissé sur ma faim mon chou. Oh Kei tu est la aussi hic ! On peu le faire a ...

Je ferma la porte sans vouloir entendre la suite sachant très bien ce qu'elle allait dire, encore plus ivres que tout a l'heure elle pose même des questions un peu idiot, bien sur que Kei est présente c'est sa chambre. Je me retourne vers Kei en soupirant.

- Elle est collante ivre ou non celle la.

Puis derrière la porte on l'entend parlé toute seule.

- Je t'attendrais dans ta chambre hic ! Euh, je me souviens pas c'est ou. Allers par la ! Dit-t-elle en partant avec une petite chanson.

Bon maintenant que la situation est calme je vais pouvoir retournée en cour tranquillement, je me tourne vers Kei puis je lui dis que je repasserais la prendre a la fin des cours pour qu'on puisse allers voir Kuro dans sa chambre.
Une fois l’après midi passé, je me rend au dernier cour de Kei, puis je l'attend. Comme d'habitude je suis mal vu a l'attendre puis une rumeur sur l'accident de ce midi circule déjà, je suis dans une boucle infernal de rumeur, c'est vraiment pathétique a force. Une fois réunie direction la chambre, Kuro attendais sagement cette fois-ci puis on passa le temps tranquillement dans la chambre.

- Bon cette fois on la échapper belle, aucune rumeur sur un chaton noir dans l'académie. Mais bon dans un sens avec ma réputation personne viendra te draguer, c'est le seul point positif. Dis-je avec le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Druide
Kei Hynawa

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    Mer 27 Mar - 15:52

Lui aussi il avait rougit à son interrogation légitime dirons nous. Cependant sa réponse la satisfait. Il la trouvait très bien comme elle était, faible poitrine ou non. Il osa même une petite taquinerie quant au fait que Kuro en avait un peu profité. D'un coup Kaen lui tourna le dos et se mit à tousser. Cracher serait même le terme exact. L'élémental lâcha un "ça va?" auquel il répondit, simplement:

"Désolé, le gout est vraiment immonde, je préfère de loin le gout des tiennes."

Elle ne savait pas trop comment prendre ça. Théoriquement, bien. Il préférait ses lèvres plutôt que celles de l'autre garce. Mais s'en était un peu gênant... Surtout dit comme ça! Kuro ronronnait tranquillement. Il semblait plutôt heureux lui. D'un commun accord, ils décidèrent de retourner dans sa chambre afin de ramener la bestiole. Le chemin ne fut pas long puisque les couloirs étaient presque déserts, les cours ayant repris. Une fois dans la pièce, la jeune femme posa le chaton à terre. Kaen lui sortit un mini sandwich qu'il tendit à l'animal. Peu à peu, celui ci s'approcha un peu méfiant. Kei, elle s'installa sur son lit, regardant la scène un peu amusée. Le jeune homme voulut prendre au congé. Il ouvrit la porte et du bruit se fit entendre dans le couloir. La voix de l'autre garde se fit entendre. Encore elle ?! Elle va jamais le lâcher celle la! Il l'avait laissé sur sa faim ?! Et oui elle était là aussi, c'était sa chambre après tout. La jeune fille n'écouta pas la suite et Kaen non plus ne voulait pas en entendre davantage puisqu'il referma aussitôt la porte. Se tournant vers elle, il dit:

"Elle est collante ivre ou non celle la."

- "Oh oui. Et elle commence sérieusement à me taper sur le système!"

L'élémental était agacée par le comportement de la surveillante. Et la suite de ses paroles ne fit que confirmer ses pensées. Aller l'attendre dans sa chambre ? Pauvre idiote.. Le silence revint dans le couloir et cette fois le brun sortit. Après lui avoir dit qu'ils se retrouveraient après les cours de l'après midi. Ça lui rendit un peu le sourire. Elle quitta, à son tour la pièce, en disant à Kuro de rester ici cette fois! Elle alla ensuite en cours après être passé au réfectoire. Kuro devait manger ce soir aussi. Elle avait prit des briquettes de lait. Ça ferait l'affaire pour le moment. L'enseignement dispensé était ennuyant encore une fois. La scène de ce midi avait déjà fait le tour de l'école. Comme d'habitude.. C'est souvent ses bêtises qui tournent le plus rapidement. La fin de la journée sonna. Enfin! Elle sortit dans les premières et chercha le brun du regard. Trouvé! Il était accoudé contre un mur avec les élèves qui le regardaient bizarrement. Habituel quoi. Elle s'approcha et ils se rendirent tranquillement dans la chambre de l'élémental:

- "T'es encore le centre de l'attention dis moi"

Ses mots avaient été dis sur le ton de la taquinerie. Elle ouvrit sa chambre, et Kuro était allongé sur son lit. Il se leva et s'assoit en les voyant entrer. Les deux étudiants s'installèrent là où le chaton était installé. D'ailleurs, il vient s'installer sur ses genoux, là elle le caressa doucement. Il se mit à ronronner. Kaen prit la parole:

"Bon cette fois on la échapper belle, aucune rumeur sur un chaton noir dans l'académie. Mais bon dans un sens avec ma réputation personne viendra te draguer, c'est le seul point positif."

Il n'avait pas tort. Aucune rumeur ne circulait sur la boule de poil. Par contre sur eux deux... C'était mirobolant. Enfin, ils s'en accommodaient sans trop de souci. Par contre, sur le fait que personne ne viendrai la draguer à cause de la réputation du brun, elle doutait. Surtout avec ce qui s'était passé la nuit dernière. Elle en frissonna de dégoût rien qu'en y pensant. Kei lui en fit par en portant son regard sur le petit chat:

- "J'en doute un peu quand même surtout vu ce qui s'est passé la nuit dernière..." elle ajouta ensuite: "Tu penses que l'autre t'attend dans ta chambre ?"

Par l'autre, il fallait entendre la surveillante bien sur. Elle avait dit ça en lançant un rapide regard vers lui pour voir la réaction qu'il allait avoir.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un humain et une élémentaliste ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un humain et une élémentaliste ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Database : Humain
» Fruit de l'Humain
» Guerre Elfe vs Humain
» Comparatif âge Humain/âge Elfique
» • Yūki Yamanaka - le piège humain. [Dc - Zitch Fumetsu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ LES TERRES PERDUES ~ :: ~ TERRITOIRES DU CENTRE ~ :: Le Village de Valkar :: Rues et Ruelles-
Sauter vers: