~ LES TERRES PERDUES ~

Qui montera sur le trône de fer...?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une fête pour un pardon.

Aller en bas 
AuteurMessage
Flynn Ridder
Modérateur à l'essais
Modérateur à l'essais
avatar

Messages : 540
Date d'inscription : 12/10/2012
Localisation : Dans ma caverne d'ermite.

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Une fête pour un pardon.   Lun 5 Aoû - 20:02


Flynn franchit les portes Est du village paisible de Valkar. Enfin, peut-être un peu moins paisible qu'ordinaire du fait de la musique, de la cacophonie des cris, de joies comme de pleurs, des chevaux qui hennissaient ou courraient, les enfants qui tenaient dans leur petites quenottes leurs ballons gagné après un âpre combat contre leur parents,... Le lycan se rendait chez Kaen et Kei, les K&K, le jeune couple qu'il avait rencontré il y avait de cela moins d'un mois. Essayant de se souvenir où les deux comparses habitaient, il arpenta les rues bondées du village. Les étals étaient remplis de pâtisserie et de gâterie pour l'occasion. Bien Que Flynn ignora la raison de cette effervescence et n'en avait cure, il se dit que c'était certainement l'anniversaire du Roi ou une nouvelle naissance.

Ses pas martelaient le sol d'une rue qui lui rappelait vaguement quelques choses. Il tourné à droite puis à gauche avant de revenir sur ses pas et de continuer tout droit. Après de nombreuses bifurcations et beaucoup de chemins parcourut dans les deux sens, il parvint devant la fameuse maison. Toquant, il n'obtint aucune réponse. Peut-être étaient-ils occupé à "prendre un bain" ou partit faire des courses. En tout cas, personne ne vint lui ouvrir. Après être resté cinq minutes, penaud, devant la porte, il décida de laisser la le panier qu'il avait amener pour se faire pardonner. Remplit de quelques victuailles, il comptait les donner au jeune couple, le lycan ayant fait perdre les siennes à Kei lors de son... "Sauvetage".

Prenant un petit morceau de papier arraché à son grimoire encore vierge, il sortit plume et encre pour écrire un petit mot à Kei. S'efforçant d'écrire le plus lisiblement que possible, il traça ces mots :

Chère Kei, je vous offre ce présent ainsi qu'une surprise, vous attendant à la Place du Marché. Retrouvez-moi près de la fontaine lorsque les sept coups de la cloche indiqueront l'heure pile.

Une fois le billet glissé entre deux mailles d'osier, il partit d'un bon pas. En écrivant le message, il lui était venu l'idée d'inviter l'élémentale à venir à la fête. Après tout, un événement pareil était l'occasion de se racheter, et pour lui, il se devait de l'avouer, c'était la première fois qu'il voyait une fête autre que celles célébrées chez les elfes. Il lui faudrait bien oublier ses petites manies contre les humains quelques heures, pour profiter de l'instant. D'abord, respirer plus amplement ou par la bouche, pour éviter la prise d'odeur idoine. Et puis, ralentir la cadence. Peut-être que lui était habitué à la marche rapide, mais la demoiselle étant enceinte, elle devait sûrement se ménager.

Se rendant sur les lieux du rendez-vous, il s'assit sur le rebord de la source jaillissante. Croisant les jambes en position dite "indienne", il regarda passer les passants. Après tout, il allait devoir attendre au moins deux heures. Le lycan s'étonna de voir quelques rares elfes, mais aussi un orc, des hybrides, une troupe de centaure et même une nymphe parmi tous ces humains. Apparemment, tous les êtres non-humains ne vivaient pas reclus en forêt comme lui et Lillandril... Avant, il n'avait jamais prit le temps de regarder les autres, peut-être se serait-il rendu compte plus tôt que, même différent, on pouvait vivre en ville. Six coups retentirent, indiquant au lycan qu'il ne lui restait au final plus qu’une heure à patienter.
Décidant de grignoter un peu, il sortit une pomme qu'il croqua à pleine dents. Une fois le fruit fini, il se retourna pour se trouver face à l'eau claire. Son visage se refléta dans l'eau à peine troublé d'une brise. Décidant de se débarbouiller un peu, il plongea sa tête dans le bassin et la ressortit, restant un moment en suspension, laissant quelques gouttelettes tomber.
Il examina ses yeux bleus, ses cheveux blonds, son nez, la courbe de ses lèvres. Ce visage lui appartenait et pourtant, il lui semblait toujours aussi étranger. Parfois, il lui arrivait de détester ce visage? Trop de ressemblance avec son... Père. Même en penser, il crachait ce mot. Comment les êtres vivants pouvaient-ils aller vers un stade si primaire ? S'en était révoltant. De plus, les gouvernements en place ne faisaient strictement rien pour arrêter ce cycle meurtrier. C'était bien pour cela que Flynn était heureux de sortir de cette toile d'araignée en vivant paisiblement en forêt.
Passant sa main dans sa tignasse, il fit tomber une partie restante de l'eau. Son regard se perdit dans les cieux bleus parsemé de nuages blancs à l'aspect cotonneux. Ses pensées s'effilochèrent, partant de la réserve d'eau qui commençait à baisser au fait qu'il n'avait toujours pas trouver les pierres. Il songea à son cheval, jeune mais encore un peu trop intrépide. Il allait devoir le dresser pour pouvoir partir plus loin, et donc aussi l'entraîner et muscler ses jambes. Il songea aussi qu'il lui faudrait bientôt ingurgiter un repas plein de calcium et de fer, autrement dit... De viande.
Sonna alors le clocher, le faisant sursauter. S'agrippant de justesse au bord, il failli tomber dans l'eau. Cherchant Kei du regard, il la reconnu de loin à sa chevelure d'argent. C'était d'ailleurs étonnant pour quelqu'un qui ne connaissait pas sa nature d'élémental de glace de voir sa chevelure. Cela avait étonné le lycan en tout cas, qui avait failli lui demander d'où lui venait ce blanc prématuré. Elle aussi le cherchait à première vue, et son fiancé n'était pas présent. Peut-être avait-il été retenu par son travail. Après tout il avait des horaires souvent flexibles.
Flynn se leva et alla rejoindre la jeune femme, qu'il héla en agitant une main au-dessus de sa tête, l'autre en porte-voix pour être sûr de pouvoir se faire entendre.

-Damoiselle Kei, ici !
Il avança à grande enjambée vers elle, transcendant la foule, avant de trébucher sur un pavé qui ressortait un peu trop et de s'étaler de tout son long. Il n'eut même pas le temps de se rattraper, ses coudes amortirent le choc. Le temps de se relevé, Kei était déjà à ses côtés, ainsi que quelques badaud.

-Ça va, merci, vous pouvez circuler , dit-il pour l'attroupement, lançant un regard navré à la demoiselle.

Se relevant en essuyant sa veste, il vérifia que celle-ci ne s'était pas effilochée, après tout il aurait été malheureux pour lui de se retrouver avec deux trous aux coudes, cela faisant vagabond... Heureusement, seul de la poussière était venue s'inviter. Il offrit un sourire à la dame avant de dire, d'une voix chantante.

-Alors, vous vous êtes décidé à venir ? J'en suis ravit.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tobi1998.skyrock.com
Kei Hynawa
Druide
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 08/12/2012

Feuille de personnage
Points de Vie:
100/100  (100/100)
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Points d'Énergie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Une fête pour un pardon.   Mar 6 Aoû - 14:33

La journée avait plutôt bien commencé. Elle s'était réveillée au côté de son amoureux encore endormi. Ses heures de travail le fatiguaient plus qu'il ne voulait le montrer mais elle le voyait bien à son air épuisé lorsqu'il rentrait à la maison. Enfin aujourd'hui était un peu différent. Il était là pour la matinée et pour le repas du midi. Il devait travailler de l'après midi et une grosse partie de la soirée. La jeune femme avait observé un petit moment son homme en train de dormir. Ce dernier était adorable quand il dormait et il semblait si paisible qu'elle ne résistait pas. Elle lui avait caressé sa joue avant de se lever en vue de préparer un petit déjeuné. Du café pour lui et du lait pour elle. Rien de plus classique. Elle était ensuite aller le réveiller tout en douceur. Ses petites attentions avaient eu l'effet escomptés puisque l'homme se leva tout sourire. Ils avaient prit leur repas puis avaient passé le temps ensemble. Comme à leur habitude, le jeune couple s'était taquiné jusqu'à ce que l'heure sonne. L'heure où le garde avait du partir au travail, laissant ainsi la femme toute seule.

Ce n'est qu'une fois séparée de lui que ses maux quotidiens refaisaient surface. Il fallait dire qu'elle était déjà à la fin de son troisième mois. Cependant les nausées et vomissements étaient toujours là même elles étaient bien moins virulentes qu'auparavant. A cela s'ajoutait sa prise de poids, encore légère, le développant de ses formes, notamment de ses hanches et de ses seins qui devenaient lourds, limites douloureux. Un vrai cauchemar pour la jeune femme qui était souvent essoufflée et épuisée. Pour pallier cela, après avoir nettoyé ce qui devait l'être, elle avait pris l'habitude de faire une sieste d'une heure ou deux qui lui faisait le plus grand bien. Aujourd'hui encore, la demoiselle s'était endormie dans le canapé du salon. Un sommeil profond et réparateur que rien ne pouvait rompre, excepté ses envies de régurgiter ce qu'elle avait avalé, ce qui arrivait assez souvent malheureusement. Et aujourd'hui encore, c'était ça qui la réveilla en sursaut. Elle se rua littéralement dans les toilettes du rez de chaussé pour y vider son estomac. L'élémental en avait marre de ça. C'était censé être terminé maintenant et pourtant elle y avait encore droit! Qu'avait elle fait pour mériter ça ?! Elle en soupira en se relevant, ne pouvant rien y faire. L'heure était à présent à sa promenade de l'après midi. Il devait être au alentour de cinq heures donc la chaleur était tombée.

Eh oui la demoiselle avait à présent toute une petite routine à respecter. Bien sur, celle ci s'adaptait plus ou moins aux horaires de son homme. Si celui ci revenait vers dix sept heures, elle s'arrangeait pour être présente, pour ne pas qu'il s'inquiète de un, et pour pouvoir l'accueillir elle même de deux. Aujourd'hui était un peu différent des autres jours puisque ses heures avaient changés. Pourquoi d'ailleurs ? Elle n'en savait rien à vrai dire... Enfin. Tant qu'il revenait sain et sauf ça lui allait. Elle se décida à sortir même si il lui avait déconseillé de le faire après l'incident d'il y a quelques semaines. En effet, l'élémental avait fait une mauvaise rencontre et s'était retrouvée au prise avec un homme malveillant. Ce n'était pas non plus un drame puisqu'ils avaient vu bien pire ensemble. En plus, un jeune homme l'avait aidé à s'en sortir. Par conséquent, rien ne l'empêchait de sortir. Et pis, si il n'en savait rien il ne pouvait pas la réprimander pas vrai ? En ouvrant la porte, Kei eut la surprise de voir un panier en osier rempli de nourritures: des pommes, des poires, des pommes de terre, des carottes, des haricots. Qui avait bien pu faire ça ? Et quand surtout ? Durant sa sieste sûrement puisqu'elle n'avait rien entendu... Elle rentra le tout avant de tout ranger à leur place. Ce n'est qu'une fois cela fait qu'elle remarqua une petite note coincée entre deux mailles d'osier:

Spoiler:
 

C'était donc l'homme de la dernière fois qui était à l'origine de ça. Il n'était pas obligé d'en faire temps. C'était elle qui avait du le remercier par l'inverse. Ce qu'elle avait fait en l'invitant à dîner le soir même de leur rencontre. Kaen n'avait pas vu ça d'un très bon oeil au début mais la soirée s'était terminée sans accident majeur. Et voilà que son sauveur voulait lui faire une surprise. Si il savait ça, il le tuerai sûrement. Mais si elle rentrait à l'heure, il n'en saurait rien. Et pis, accepter lui permettrait de passer une petite soirée tranquillement à l'extérieur au lieu de rester ici toute seule. Allez! C'était partie. Elle attacha les mèches de cheveux tombant ses épaules en une queue en laissant libre celles tombant dans son dos. Elle se changea ensuite pour mettre un t-shirt ample, camouflant sa poitrine et son ventre arrondi et un jean pas trop serrant avant de sortir. Elle était un peu en avance. Enfin c'est ce qu'elle pensait. La demoiselle n'avait pas pensé qu'il y aurait autant de monde de sortie dans les rues. Les marchands étaient tous de sortis et hurlaient pour vendre leur produits spéciaux pour la fête. La fête ? Quelle fête ? Un prospectus assez coloré tomba dans sa main. La fête du village avec un feu d'artifice en fin de soirée. Est ce que ça ne serait pas la surprise qu'avait prévu le blond ? Elle verrait bien. Ayant eu du mal à parvenir jusqu'à la place vu la foule envahissant les rues, c'est pile à l'heure qu'elle arriva au lieu de rendez vous.

Ce dernier était lui aussi bondé et ce n'était pas les têtes blondes qui manquaient. Il lui fut donc difficile de trouver son compagnon de la soirée. Finalement il se fit entendre en l'appelant. Il entra même dans son champ de vision en agitant sa main au dessus de sa tête. Ils s'approchèrent ainsi l'un vers l'autre jusqu'à être tout proche. Cependant, le jeune homme tomba par terre en ayant trébuché contre un objet non identifié. De tout son long. La demoiselle eut un peu de mal à se retenir de rire surtout vu le regard désolé qu'il lui lança ensuite. Il avait dit à quelques imbéciles qui s'étaient attroupés qu'il allait bien. De ce fait, elle ne lui demanda pas une nouvelle fois lorsqu'il se releva. Ceci fait, il essuya sa veste puis lui afficha un sourire chaleureux en disant:

"Alors, vous vous êtes décidé à venir ? J'en suis ravie."

- "Merci pour le panier devant la porte mais vous n'étiez pas obligé. Quelle est donc cette surprise dont vous parliez dans votre mot ?"



67l hors dialogues soit => 201

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Une fête pour un pardon.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Baptême de Billou06
» Tout pour un pardon... [PV Dana]
» Un cadeau pour me faire pardonner ? [Sirillë]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ LES TERRES PERDUES ~ :: ~ TERRITOIRES DU CENTRE ~ :: Le Village de Valkar :: Place du Marché-
Sauter vers: